Délardement

DélardementLe délardement vient du verbe « délarder », signifiant « couper en diagonale ». De ce fait, le délardement est une surface inclinée réalisée sur l’angle d’une pièce en bois comme, par exemple, des marches d’escaliers. Cette action a pour objectif de servir de point d’appui pour une ou plusieurs pièces de bois qui viennent se poser dessus.

Il ne faut pas confondre « délardement » et « chanfrein ». Pourquoi ? Parce que le chanfrein est toujours coupé à 45°, contrairement au délardement qui possède en un angle égal à celui de la pente de la toiture. Les exemples les plus connus par les novices sont le délardement d’une sablière ou de faîtages. Ces derniers sont principalement délardés au niveau du passage des chevrons. Délarder sa toiture permet donc que des « vagues » n’apparaissent sur la toiture au fil du temps. De ce fait, les chevrons ne s’enfonceront pas sous le poids des tuiles et votre toit restera en parfait état.

Crédits photo: http://construction.des.seigneurs.over-blog.com